NOTRE PHILOSOPHIE

 


 

Accueil / Philosophie

 

La création d’un lien de confiance

La Maison d'Hérelle est une ressource alternative communautaire. Elle offre des soins et des services humanisés, où l’écoute et l’empathie sont privilégiées par l’équipe pour permettre la création d’un lien de confiance. C’est à partir de ce lien avec nos usagers qu’un travail de collaboration pourra se faire avec ceux-ci pour qu’ils soient créateurs et acteurs des décisions qui les concernent. Ainsi, si nous tentons toujours d’améliorer nos savoir-faire, nous croyons que le savoir-être est essentiel à un accompagnement respectueux de chacun.

L’accompagnement offert par la Maison est axé sur la qualité de vie et la réduction du stress associé à la confrontation avec une maladie chronique dégénérative dont l’issue reste trop souvent fatale. Pour cela, nous valorisons un environnement chaleureux et humain qui respecte les aspirations, les choix et les différences individuelles, où la présence et la participation des proches à la vie résidentielle contribue à la qualité du soutien et de l'entraide.

retour vers le haut

Une conception globale de la santé

" Qu'est-ce qui différencie précisément la Maison d'Hérelle de l'hôpital ? En fait, on y soigne une personne plutôt que d'y traiter une maladie."           Gilbert Renaud

Si toute maladie a un impact sur les différentes sphères de notre être, le VIH/sida a la spécificité de s’attaquer au système immunitaire, il touche inévitablement le corps dans sa globalité.

Les besoins des personnes vivant avec le VIH/sida sont donc multiples. Les traitements médicaux liés aux infections opportunistes, les changements dans le mode de vie aux niveaux psychosocial et économique, la détresse psychique face à une maladie dégénérative ne sont que quelques-unes des facettes de leur situation difficile. C’est pour cette raison que dès sa création, la Maison d’Hérelle a choisi d’adhérer à une vision holistique de la santé, en recrutant une équipe interdisciplinaire qui développe avec ses usagers un mode d’accompagnement intégré, tenant compte de toutes les dimensions de la personne.

De par notre histoire, nous avons choisi un modèle alternatif à celui de l’hôpital et cela se traduit aussi bien par l’attention portée à chacun de nos usagers, dans toutes les sphères de sa vie, que par le recours à des approches thérapeutiques naturelles et holistiques.

Depuis le début des années 1990, la Maison d’Hérelle offre aux résidents la possibilité d’avoir accès à des thérapies complémentaires. Elles mettent l’accent sur un traitement personnalisé, qui résulte d’une vision globale de la personne, c’est-à-dire incluant les aspects affectif, cognitif, social, spirituel et physique de la vie. La Maison d’Hérelle a pour politique d’utiliser ces thérapies à titre de complément à la médecine conventionnelle dans le but d’améliorer le confort du résident et non pas de se substituer au traitement médical.

retour vers le haut

Le soutien du groupe contre la discrimination

Le VIH/sida touche des personnes qui sont, majoritairement, déjà marginalisées et se retrouvent de plus en plus isolées. Nous défendons une conception du milieu où des rapports de soutien et d'entraide sont favorisés. Ceci permet à chacun, résident, proche, bénévole, employé, de développer un sentiment d’appartenance à la Maison d’Hérelle. Cette intégration au groupe permet de lutter contre la marginalisation et la stigmatisation dont sont encore trop fréquemment victimes les personnes vivant avec le VIH.

Nous souscrivons à l’approche de la réduction des risques, une perspective pragmatique et humaniste qui favorise la prévention des méfaits par l’information, la fourniture de matériel de consommation sécuritaire ainsi que le recours à des drogues de substitution telles que la méthadone. Cette méthode réduit efficacement les dangers associés à la consommation de substances psychotropes pour le consommateur ainsi que pour la communauté toute entière. Cette approche nous permet effectivement d’être dans l’accompagnement de chacun, sans porter de jugement, peu importe son mode de vie. Là encore, nous privilégions une attitude compréhensive, non-discriminatoire vis-à-vis des choix de vie de nos usagers et sommes toujours soucieux de nous ajuster aux différences.

Les personnes vivant avec le VIH/sida sont encore aujourd'hui discriminées, pourtant elles ont les mêmes droits que tous les autres citoyens et aussi les mêmes responsabilités. Pour soutenir les personnes vivant avec le VIH/sida face à une criminalisation disproportionnée, la Maison d'Hérelle souscrit à la Déclaration québécoise des droits et responsabilités des personnes vivant avec le VIH/sida.

Plutôt que de réduire quelqu’un à son « étiquette » diagnostique, et de l’enfermer dans une petite case, nous allons au-delà des classifications pour rencontrer la personne à travers la complexité de son histoire et l’espoir qu’elle met dans ses projets. En misant sur ses forces et ses passions plutôt que de nous focaliser sur ses déficits, nous luttons aussi contre les discriminations de toutes sortes.

retour vers le haut

Une gestion participative

Le type de gestion de l'organisme est participatif plutôt que hiérarchique : différents comités décisionnels sont formés, sur lesquels sont représentés les usagers, les bénévoles et les membres du personnel. La gestion participative est basée sur un échange authentique des opinions qui permet à chacun de s’exprimer pour faire valoir sa position. La prise de décision se fait ainsi en fonction d’intérêts communs. C’est la souplesse de cette structure de fonctionnement qui nous permet de nous adapter rapidement à l'évolution des besoins des personnes vivant avec le VIH/sida.

Nous adhérons également au principe de la plus grande participation des personnes vivant avec le VIH/sida (principe GIPA, pour "Greater Involvement of People living with HIV/Aids") car personne mieux que les personnes vivant avec le VIH ne peut connaître leurs besoins et trouver des solutions adaptées à leur réalité quotidienne. Il est donc particulièrement important pour nous qu’elles puissent s’investir à tous les niveaux dans le fonctionnement de l'organisme. Dans cet esprit, les personnes vivant avec le VIH/sida doivent être représentées au sein du Conseil d'Administration et sont les bienvenues dans notre équipe, elles ont tant à nous apporter.

retour vers le haut

La crise : une occasion de croissance

À la Maison d'Hérelle, nous croyons pouvoir atténuer quelques-unes des difficultés reliées à la vie des personnes vivant avec le VIH/sida. Nous inspirant du sens premier du mot "crise" (du grec "décision, jugement"), nous voulons redonner à ce moment existentiel toute sa signification en termes de choix permettant une transition, un passage vers un autre état. Notre volonté est de soutenir les personnes dans les nouveaux investissements qu'elles feront pour elles-mêmes. Nous cherchons ainsi à offrir suffisamment de sécurité et de soutien pour que chaque période de crise soit une occasion de croissance.

Nous espérons que cette épreuve, dans tout ce qu'elle contient de tragique, sera, pour tous ceux et celles qui sont concerné(e)s de près ou de loin par la problématique du VIH/sida, une opportunité d'évolution individuelle et collective.

Notre action s'inspire des principes suivants :

  • Comme toute personne, la personne vivant avec le VIH/sida a droit à la confidentialité ;
  • Elle a droit au respect et à la dignité ;
  • Notre approche interdisciplinaire rejoint une conception de l'accompagnement comme étant liée aux dimensions psychologique, affective, cognitive, spirituelle, sociale et physique de la personne ;
  • La personne accompagnée est encouragée à participer aux décisions qui concernent ses conditions de vie.

Malgré l'issue d'une maladie jusqu'à maintenant incurable, la préparation à cette dernière étape de la vie peut être une occasion de croissance personnelle.

retour vers le haut

Notre approche

Ces principes théoriques peuvent paraître abstraits mais ils prennent une dimension concrète au travers de notre approche des personnes et des situations rencontrées.

C’est à travers les petits gestes du quotidien, les rires partagés, que toute l’équipe de la Maison d'Hérelle renvoie à nos usagers une image valorisante. Nous leur envoyons le message qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils sont dignes d’attention, qu’ils peuvent donner et partager des moments de bonheur et qu’ils peuvent avoir du pouvoir et changer. Changer sa vie en étant fidèle à soi-même, se réinventer sans se perdre, c’est possible et nous sommes-là pour accompagner chacun sur ce chemin.

Téléchargez des extraits de notre livre L'accompagnement, une expertise humaine.

Ce livre souligne les 20 ans de la Maison d’Hérelle. Nous avons souhaité profiter de cette occasion pour vous faire découvrir nos valeurs, notre philosophie, notre vision de la santé, de l’hébergement et de la relation d’aide ainsi que notre expertise dans l’accompagnement des personnes atteintes du VIH/sida développée au fil des années. C’est bien naturellement qu’intervenants, ex-intervenants, bénévoles, résidents, ex-résidents, familles, proches, administrateurs et médecins ont collaboré à cette écriture. À l’image du travail fait quotidiennement, chacun a pu apporter une pierre à l’édifice et mettre ses mots dans cet ouvrage collectif.

Nous espérons ainsi vous amener à comprendre et sentir ce en quoi nous croyons : une approche humaine et respectueuse de ce que chacun peut vivre et ressentir; une gestion participative qui mène le groupe à s’investir pour créer et agir avec cohésion; une position militante et constructive pour défendre et soutenir ceux qui en montrent le besoin en veillant à rendre nos actions concrètes et durables; c’est aussi la création d’un lien de confiance avec les résidents accueillis autant que les partenaires avec qui nous travaillons pour toujours porter nos projets avec sens. Nous parlons ici d’une dynamique, toujours évolutive, où l’humain est au centre des considérations et par laquelle l’accompagnement prend toute son importance.

retour vers le haut